Ven 4 Sep - 15:36

Prétirés : Empire du Nilfgaard


Sommaire


Empire du Nilfgaard (0/8)


                        ● Stefan Calveit, le fol ▬ libre
                        ● Jan III Calveit, prince de Vicovare ▬ libre
                        ● Wander Akerspaark, le duc de la pègre ▬ libre
                        ● Josef Daniel Rosenthal, l'aristochat ▬ libre
                        ● Darek Breto, l'assassin impérial ▬ libre
                        ● Manfred la Masse ▬ libre
                        ● Ulrieke Wulfhertz, la sorcière d'Ymlac ▬ libre
                        ● Thaïs Wulfhertz, l'enfant d'Ymlac ▬ libre


Revenir en hautAller en bas
Gaunter de Meuré
Gaunter de Meuré
Maître Miroir
Gaunter de Meuré
Maître du Jeu
Gaunter de Meuré
Ven 4 Sep - 15:44

Stefan Calveit, le fol ▬ libre


Identité
▬ Prénom : Stefan
▬ Nom : Calveit
▬ Surnom : Le fol
▬ Race : Humain
▬ Sexe : Masculin
▬ Origine : Nilfgaard
▬ Âge : 58 ans
▬ Occupation : Empereur légitime du Nilfgaard régnant sur la part australe.
▬ Physique : Un homme grand et bien portant, au port altier et à la longue chevelure blonde.
▬ Caractère : Colérique, charitable, cruel, digne, égoïste, éloquent, naïf, lunatique, superstitieux.
▬ Archétype : Noble
▬ Alignement : chaotique mauvais
▬ Tolérance : Haine des séditieux, des solaristes, des sorceleurs, des nordiens et des traîtres.
▬ Croyance : Impérialiste
▬ Crédit : Kieran Yanner
Objectifs
▬ A long terme: recouvrer l'intégralité de son territoire.
▬ A court terme : retrouver l'enfant d'Ymlac.
Histoire

Si, depuis le début du Schisme impérial, il existe plusieurs prétendants au titre d'Empereur du Nilfgaard, il n'en demeure qu'un seul pour gouverner depuis le trône de la Cité aux Tours d'Or. Âgé d'à peine vingt ans, Stefan Calveit hérite de cette prérogative après que son père, l'empereur Jan II Calveit, soit tragiquement tué lors du jubilé de sang de 1471.
Depuis lors, Stefan Calveit n'a eu de cesse que de clamer la légitimité de son titre face aux prétentions de ses rivaux Voorhis qui dominent toute la partie septentrionale de l'Empire. Ne pouvant rivaliser par les armes, les frontières restant figées malgré de multiples escarmouches militaires, Stefan décide de s'imposer par le biais de la culture. Son règne des plus grandiloquents voit naître de nombreuses écoles et autres académies, des musées et des théâtres, ainsi que des festivités, tous louant d'une voix unanime la grandeur et la légitimité incontestable de leur généreux souverain. À côté de cela, d'innombrables rumeurs voyageant jusqu'au Kovir insistent sur la dégradation de la santé mentale du souverain que l'on surnommerait « Stefan le Fol ». À l'abri des autorités, l'on murmure que l'empereur promulguerait des lois absurdes. L'on raconte aussi qu'il aurait fait exécuté l'un de ses conseillers et nommé son cheval à sa place. D'autres prétendent quant à eux que l'empereur parlerait tout seul, à longueur de journée, comme s'il était en proie à des esprits malfaisants. « De la calomnie ! Des mensonges promulgués par les ennemis de sa Majesté impériale et qui cherchent à lui nuire » expliqueront ses plus dévoués sujets. Derrière leur certitude apparente, nul n'est en mesure de dire quel mal ou non ronge l'âme de Stefan Calveit.
En vérité, la seule obsession de Stefan Calveit est son héritage. Il souhaite plus que tout être l'empereur qui mettra fin au schisme impérial et s'imposera comme le plus puissant monarque du Continent. Pour y parvenir, l'empereur se fie à une prophétie que lui a partagé maître Lartachan. Une prophétie évoquant un enfant dont le sort résoudrait à lui seul l'avenir du Nilfgaard.

Liens
 
Peter Lartachan ~ un fidèle confident ▬ Maître Lartachan est arrivé à la cour impériale peu de temps après le couronnement de Stefan. Et c'est en répondant généreusement à la moindre de ses demandes que ce voyageur mystérieux s'est lié d'amitié avec sa Majesté impériale. Le charme de Maître Lartachan reste cependant inconnu au reste du palais, les domestiques parlant à voix basse d'un « ami imaginaire » ou d'un « démon » venu pour hanter l'esprit du monarque. Malgré ces considérations que Stefan s'efforce d'ignorer, Maître Lartachan s'est toujours révélé être un ami sincère et de bon conseil.  

Jan III Calveit ~  un héritier désespérant ▬ Jan a toujours été un enfant dissipé et insolent. Il ne semble pas concevoir le poids de la couronne qu'il aura un jour à porter. Les tentatives de Stefan pour remettre son fils dans le droit chemin se sont toutes révélées décevantes et il désespère désormais de savoir que ce pitre efféminé lui succédera un jour. 

Thaïs ~ l'enfant d'Ymlac ▬ S'il est un secret que seul l'empereur et une pincée de ses courtisans connaissent, c'est le cas de l'existence d'un enfant dont la destinée serait liée à celle de l'empire. Stefan est convaincu que cette prophétie pourrait lui permettre de mettre un terme au schisme impérial. S'il la traque depuis son arrivée sur le trône, il a perdu la trace de l'enfant d'Ymlac après un terrible incident ayant couté la vie à nombre de ses hommes et, dit-on, l'enfant et sa mère pareillement. Une bien maigre prophétie, en somme, mais l'empereur est prêt à mettre tout en oeuvre pour la retrouver.

Darek Breto ~ un as dans la manche  ▬ Qui peut se vanter d'avoir la loyauté d'un homme aussi talentueux que Darek Breto ? Certes, il n'est pas le plus rapide des exécutants à la solde de l'empereur, mais il demeure l'un de ses agents les plus efficaces. Un pion aussi essentiel, il est important pour un souverain avisé de savoir où bien le positionner pour qu'il soit le plus performant possible.

 
Commentaire


  • Ce personnage est marqué par le destin : convaincu qu’il est amené à accomplir de grandes choses pour le bien de l’univers, il est prêt à consentir à de nombreux sacrifices. Ses actions, même les plus téméraires, sont souvent synonymes de succès. Or, il est trop souvent aveuglé par ses objectifs. De cet aveuglement naissent la destruction, la folie, le mépris et la mort.
    Dans la Saga du Sorceleur, Emhyr var Emreis est un personnage marqué par le destin.




Jan III Calveit, prince de Vicovare▬ libre


Identité
▬ Prénom : Jan
▬ Nom : Calveit
▬ Surnom : Le débauché
▬ Race : Humain
▬ Sexe : Masculin
▬ Origine : Nilfgaard
▬ Âge : 26 ans
▬ Occupation : Prince de Vicovare et héritier de l'Empire Nilfgaardien
▬ Physique : Un grand jeune homme balafré aux cheveux dorés.
▬ Caractère : Audacieux, clément, élégant, épicurien, sincère, moqueur, revêche, réservé, têtu.
▬ Archétype : Noble
▬ Alignement : chaotique bon
▬ Tolérance : Haine des magiciens et des nordiques.
▬ Croyance : Impérialiste d'apparat, Solariste de conviction
▬ Crédit : AnnaHelme
Objectifs
▬ A long terme: Conclure une paix durable avec les Voorhis.
▬ A court terme : Défendre les Solaristes persécutés dans le Sud de l'Empire.
Histoire

Lorsqu'on est destiné à siéger sur le trône le plus prestigieux du monde connu, notre existence se résume à des obligations toujours plus nombreuses. Certains héritiers s'adaptent parfaitement à ce climat oppressant fait de nécessités et d'interdictions. D'autres, en revanche, luttent pour s'émanciper de cet enfer terrestre et briller autrement que par les conventions traditionnelles. Le jeune prince Jan Calveit de Vicovare, troisième du nom, appartient à cette ultime catégorie d'individus épris de liberté et mus par le désir de tracer leur propre voie.
Né et éduqué dans l'optique de diriger un jour le plus grand empire que le continent n'ait jamais porté, Jan a souffert d'une enfance riche et privilégiée mais particulièrement sévère et exigeante. Son père, l'empereur Stefan Calveit, n'était présent que pour entendre les brimades et les déceptions de ses précepteurs, tous anéantis qu'un garçon aussi prometteur fasse si peu d'efforts pour correspondre à l'image tant caractéristique d'un digne héritier au trône du Nilfgaard.
Or, dès son plus jeune âge, Jan commettait déjà les pires impairs pour un noble de son rang. Régulièrement, il faussait compagnie à ses gardes pour partir vadrouiller dans les quartiers pauvres de la cité aux Tours d'Or où il fréquentait les esclaves et les roturiers les moins recommandables. Et, quand il revenait couvert de boue et de sang, le jeune prince subissait alors des punitions toujours plus cruelles mais jamais assez pour l'empêcher de récidiver encore et encore.
Tout juste majeur, Jan tente de regagner l'estime de son paternel en dirigeant une escarmouche militaire contre les armées des Voorhis. Cette courte campagne est un échec. Après la mort de son unité, Jan est rapatrié à la capitale dans un état des plus catastrophiques.
Mais, pour masquer les apparences, l'empereur Stefan fait organiser de grandes célébrations pour que le prince blessé spot accueilli en héros malgré la débâcle totale de son régiment. Cet épisode sinistre aura néanmoins détruit les dernières relations subsistantes entre Stefan Calveit et son fils, ce dernier décidant après s'être rétabli de s'exiler dans son fief de Vicovare.
Or, même loin de la cité aux Tours d'Or, le jeune héritier continue de faire parler de lui. D'un bout à l'autre de l'empire, l'on parle de ses scandaleuses soirées dantesques où noblesse et roture se mélangeraient sous le même toit ; des nombreux spadassins sans vergogne et autres hérétiques qui constitueraient sa garde rapprochée ; ou bien de son comportement licencieux à l'égard d'autres garçons. Mais, s'il était jadis un temps où Jan III Calveit pouvait entendre ces avertissements, il n'accorde désormais plus la moindre importance à ces critiques venues d'un monde auquel il n'a jamais appartenu et auquel il n'appartiendra jamais.
Liens
 
Stefan Calveit ~ un père trop exigeant pour être aimable ▬ La tradition nilfgaardienne veut que l'héritier soit élevé à l'écart de sa famille pour ne pas déranger l'exercice du pouvoir. Dans les rares occasions où Jan a rencontré son père, il n'était jamais question d'intimité ou d'amour, simplement de devoirs et d'obligations. Pourtant, cela n'a jamais empêché les disputes et la rancœur.  Aujourd'hui, les deux hommes se vouent une réticence mutuel, les deux étant déçus que l'autre ne corresponde pas à ce qu'ils pouvaient attendre d'un père ou d'un fils.

Peter Lartachan ~ un conseiller mystérieux ▬ Si une poignée de courtisans prétendent que Maître Lartachan serait une invention de l'imagination de l'empereur Stefan, Jan peut affirmer l'avoir déjà vu et lui avoir même parlé à quelques rares occasions. Cet homme étrange a laissé une sale impression au jeune prince qui ne comprend pas l'influence sans cesse grandissante qu'il exerce sur son père. Avant qu'il ne quitte la cité aux Tours d'Or pour s'exiler dans son fief de Vicovare, Jan a croisé la route de Lartachan qui lui a affirmé qu'ils se reverraient et qu'ils deviendraient un jour « les meilleurs amis du monde ».  Quelle idée répugnante.

 
Commentaire


  • Ce personnage est dépendant au fisstech, une drogue très populaire aussi bien auprès des artistes et de la bourgeoisie que du petit peuple. Il doit en consommer régulièrement pour ne pas sombrer dans une crise du au manque. Se désintoxiquer nécessite l’aide d’un expert, mais ne peut cependant garantir que le personnage ne rechute un jour dans son addiction.

 




Wander Akerspaark, le duc de la pègre ▬ libre


Identité
▬ Prénom : Wander
▬ Nom : Akerspaark
▬ Surnom : Le duc de la pègre
▬ Race : Humain
▬ Sexe : Masculin
▬ Origine : Maecht
▬ Âge : 53 ans
▬ Occupation : Chef de hanse et prétendant au trône de Maecht
▬ Physique : Un homme d’âge mûr, à la carrure noble et à la longue chevelure poivre-sel.
▬ Caractère : Ambitieux, belliqueux, cabochard, déterminé, égocentrique, fier, revanchard, séducteur, superstitieux
▬ Archétype : Intriguant
▬ Alignement : chaotique mauvais
▬ Tolérance :  Haine des Nilfgaardiens, des magiciens et particulièrement des Metinniens
▬ Croyance : Paganisme
▬ Crédit :  Park Bum June
Objectifs
▬ A long terme: Mener la guerre au Nilfgaard et venger l’affront subi.
▬ A court terme : Faire de sa personne un candidat légitime au trône de Maecht
Histoire

« Maecht fut le royaume de mes ancêtres. Il est temps que le nom d’Akerspaark résonne à nouveau dans ces plaines.»


Dépossédé de sa fortune et de ses terres bien avant sa naissance, Wander voit le jour dans un petit château, éloigné de tout, à l’est de la province. Prenant rapidement la suite de son paternel, la lignée Akerspaak, qui prit le nom du dernier roi de Maecht lors de sa destitution et de l’exil de leur famille, continue à tenir farouchement tête aux représentants nilfgaardiens et au margrave. Si les actions politiques étaient alors le levier préférentiel des Akerspaarks pour mener leur guerre au Nilfgaard, les choses changèrent radicalement en 1494. Des compagnies de mercenaires gémériens entourées d’escadrons noirs vinrent déloger l’ancienne famille régnante de son domaine d’Akersbade. Sa famille en grande partie décimée, Wander parvint à prendre la fuite avec une poignée d’hommes, abandonnant à une mort certaine sa femme et ses enfants.

Malgré la totale dépossession de sa fortune, Wander monta une hanse, composée de ses hommes fidèles, de nobles désargentés et de paysans abandonnés par l’empire, qui s'emploie aujourd’hui à saboter les entreprises du margrave et à piller les caravanes nilfgaardiennes traversant les routes commerciales maechtaises dans des actions de guerilla.
Conscient de la faiblesse numérique de sa troupe et de son incapacité à représenter un réel danger pour l’empire, Wander a rapidement su entrer en contact avec les autres poches de résistance de la région. Mais les objectifs divergents de ces hanses, qui ne semblent pas enclines à voir l’héritier Akerspaark recouvrer son trône, empêche aujourd’hui la prise au sérieux de ces bandes hors-la-loi et de leurs revendications. Pourtant, il faudra bien que tous reconnaissant un jour la légitimité de Wander car il est de son bon droit de réclamer ce qui lui a été volé. Une fois cela fait, Nilfgaardiens et Gemmeriens n’auront qu’à subit les foudres de sa vengeance.

Liens
 
Jorin Penrod ~ l'homme qui fait trembler l'empire  ▬ Depuis qu'il s'est emparé du royaume de Cintra, Jorin le Conquérant regarde avidement en direction du Nilfgaard. L'on sait qu'il recherche des hommes et des fonds pour entreprendre une nouvelle conquête, certes plus folle que les précédentes, mais rendue propice par le schisme qui divise l'empire et ses armées. Wander est bien conscient des projets du lion Penrod et l'observe avec grand intérêt. Après tout, si le roi de Cintra venait à s'emparer de la cité aux Tours d'Or, il devra se montrer redevable envers ceux qui lui auront permis un tel exploit.  

Manfred la Masse ~ un visage familier  ▬ Wander se souviendra toujours des mercenaires qui ont pris part à l'arrestation et au massacre de sa famille proche. Manfred la Masse n'était qu'un jeune homme à l'époque des faits, mais cela ne l'a pas empêché de participer à l'extermination de la famille Akerspaark. Le mercenaire aurait pu empêcher la fuite de Wander s'il avait été plus vigilant. Un jour, cette erreur lui sera fatale puisque le noble en fuite s'est promis de faire payer tous ceux qui l'ont offensé, un jour ou l'autre.

Fiona ~ une vagabonde avec du potentiel  ▬ Fiona a été retrouvée seule dans la province de Maecht, arpentant ses routes les plus dangereuses sans se douter que la hanse d'Arkerspaark viendrait tôt ou tard lui chercher des puces. La fille s'est admirablement bien défendue face aux chiens d'Akerspaark, si bien qu'elle fut conduite à Wander. Ce dernier, impressionné par le caractère et la détermination de la demoiselle, ordonna à ses hommes de la relacher et lui proposa une place au sein de hanse. En attendant qu'elle se décide, Wander lui offre le gîte et le couvert, ainsi que sa protection si utile en des temps si troublées.

 




Josef Daniel Rosenthal, l'aristochat ▬ libre


Identité
▬ Prénom : Josef
▬ Nom : Rosenthal
▬ Surnom : L’aristochat
▬ Race : Humain
▬ Sexe : Masculin
▬ Origine : Mag Turga
▬ Âge : 48 ans
▬ Occupation : Homme d’affaires
▬ Physique : Un gros chat tigré au poil long et bien entretenu, vêtu d'atours cousus à sa taille et se promenant à l'aide d'une canne ajustée sur ses deux pattes arrières pour s'efforcer de ressembler à un humain.
▬ Caractère : Pragmatique, calculateur, résilient, avare, ambitieux, autoritaire, rancunier, joueur, mélomane.
▬ Archétype : Bourgeois
▬ Alignement : neutre mauvais
▬ Tolérance : Haine de tout ce qui ne brille pas.
▬ Croyance : La Sainte monnaie
▬ Crédit : Mirko Failoni
Objectifs
▬ A long terme: faire prospérer son empire commercial
▬ A court terme : évincer définitivement ses rivaux de Mag Turga
Histoire

Josef Daniel Marie François naît d’un colporteur de Nazair et d’une mère nilfgaardienne. Installée à Tergano, la petite famille Rosenthal vit des revenus du paternel qui écume les marchés et les routes suivant la Iaruga pour vendre onguents et potions qu’il disait capable de guérir toutes de les maladies que le monde porte - mais qui n’étaient en réalité rien de plus que de l’huile de poisson mélangée à du laxatif.
Déterminé dès son plus jeune âge à suivre la voie de son père, Josef s’exerce très tôt en proposant ses services comme rabatteur pour d’autres marchands et en prêtant quelques couronnes à ses camarades à des taux particulièrement lucratifs. Suite à quoi, il devient comptable dans une manufacture agricole de Toussaint. Si les services du jeune homme sont appréciés par son employeur, Josef est contraint de disparaître - embarquant avec lui la trésorerie - et retourne s’installer à Tergano où il achète une forge et une étale. Faisant rapidement prospérer son commerce grâce à ses talents innés d’homme d’affaire, Josef parvient progressivement à racheter bon nombre d’entrepôts de la ville jusqu’à faire main basse sur la totalité de ces derniers.
Si son ascension provoque rapidement des réactions virulente de la part de ses concurrents et de la pègre de Mag Turga, c’est avec une agilité toute particulière et caractéristique qu’il parvient à s’extraire des griffes de ses détracteurs.

Alors marié à une jolie bourgeoise issue d’une prestigieuse famille cousine de l’aristocratie nilfgaardienne, Josef se fait anoblir et prend le chat comme symbole de ses armoiries. Intelligent et agile, indépendant et aventureux, parfois inconscient, l’homme et l’animal partagent de nombreux traits confondants.

Approché par les grands noms du Nilfgaard, bientôt au centre d’une plaque tournante aussi glissante que lucrative, Josef se fait célèbre usurier et prête, sur le trésor de son empire, à toute sorte de clients. Certains prétendent que de nombreux puissants auraient alors été ses obligés, tandis que d’autres encore racontent qu’il se serait fait baron de la pègre impériale.
Un jour que l’un d’eux mettait trop de temps à rembourser sa dette, Josef se décida à user de la force pour réclamer la somme qui lui était due. Mais l’usage de la force ne lui fut d’aucune utilité. La magicienne désargentée ne se laissa pas molester sans répondre et c’est par ses paroles que la débitrice fit de Joseph l’être qu’il est aujourd’hui.

Se cachant depuis, il survit et parvient à pérenniser son empire du crime grâce à l’aide de son dévoué majordome. Personne ne le rencontre jamais, mais tous ses visiteurs et proches collaborateurs ont été marqués par la grande présence de félins en sa demeure et du délicieux luxe dans lequel ils se reposaient, ces premiers surnommant alors leur auguste hôte : “l’aristo aux chats”, bientôt raccourci en “aristochat”. S’il s’est bien adapté à sa nouvelle situation, ce n’est pas le cas de sa famille qui partage elle aussi cette malédiction. En effet, sa femme et leurs trois enfants supportent mal cette ironie du sort.


Liens
 
Jutte, Magda, Erwin & Hugo Rosenthal ~ Une famille en or   ▬ Jutte, autrefois femme aimante et attentionnée, Madga, Erwin et Hugo, respectivement aînée, cadet et benjamin vivent mal la malédiction qui les accable. Si leur amour pour Josef persiste, le flegme du paternel ne semble pas convenir à la petite famille. 

Daidan de Leyda ~ Une magicienne chacrément endettée ▬ celle qui aurait posé sur la famille Rosenthal la terrible malédiction les condamnant à prendre une apparence féline jusqu’à la fin de leurs jours… ou jusqu’à ce que celle-ci soit levée. Son besoin ponctuel d’argent l’a forcée à approcher Josef et à contracter une importante dette à son égard bien qu’elle n’eut jamais l’intention de la rembourser. Mais, au gré de ses aventures et de ses mésaventures, de nouveaux trous continuent à percer sa bourse.

 
Commentaire


  • Les liens proposés pour ce personnage sont libres d’interprétation. Si vous souhaitez créer l’un de ceux-ci, n’hésitez pas à envoyer un message à l’équipe d’administration pour officialiser votre demande de lien, mais aussi pour  toute éventuelle question.

 



Darek Breto, l'assassin impérial ▬ libre


Identité
▬ Prénom : Darek
▬ Nom : Breto
▬ Surnom : L'assassin impérial, homme aux milles visage
▬ Race : Humain
▬ Sexe : Masculin
▬ Origine : Vicovare
▬ Âge : 47 ans
▬ Occupation : Espion nilfgaardien
▬ Physique : Un homme au visage quelconque malgré une récente balafre qui lui parcourt une partie du visage.
▬ Caractère : Attentif, calme, discipliné, facétieux, précis, prudent, maniaque, sournois, taciturne.  
▬ Archétype : Intriguant
▬ Alignement : loyal neutre
▬ Tolérance : Haine des nordiques.
▬ Croyance : Impérialiste
▬ Crédit : Kieran Yanner
Objectifs
▬ A long terme: survivre au Schisme impérial.
▬ A court terme : se venger d'Anaïs la Sanglante.
Histoire

Darek ignore tout de son passé. Il est sans doute l'un des nombreux enfants indésirés d'une famille vicovarienne, peut-être le bâtard d'un quelconque nobliau ne pouvant assumer les frais d'un scandale, sinon une bouche de trop à nourrir pour l'un des foyers les plus modestes de cette contrée austère. Recueilli et élevé comme de nombreux orphelins par les services secrets nilfgaardiens, Darek n'eut pas d'enfance. Son quotidien ressemblait à celui d'un élevage intensif dans lequel la propagande impériale était le seul sujet de discussion, où pièges et épreuves étaient monnaies courantes. Et les disciples qui s'écartaient du chemin fixé par les plus terribles maîtres-espions du Nilfgaard étaient rapidement exterminés pour ne laisser place qu'à une minorité se voulant de l'élite.
Darek appartient à cette élite. Il est même aujourd'hui l'un des espions les plus respectés de l'empire bien que son existence ne soit connue que de très rares personnes en ce monde. Ayant passé de nombreuses années à incarner différents personnages au sein des milieux les plus exotiques du Nord, l'assassin impérial a réussi de nombreux coups de force en s'infiltrant notamment dans les cours les plus inaccessibles du Continent. S'il lui arrivait régulièrement de rendre compte à des ambassadeurs ou à des diplomates de la Cité aux Tours d'or, l'on sait que certains de ses plus brillants exploits étaient commandités par l'empereur Stefan Calveit en personne.
Malgré le schisme qui divise l'empire, Darek n'a jamais cessé d'être fidèle envers le Nilfgaard. Convaincu du bien fondé de la cause pour laquelle il oeuvre, l'assassin impérial serait prêt à mettre sa vie en jeu si seulement il connaissait un moyen de rendre à la nation sa grandeur d'autrefois. Faute de moyen, Darek se refuse de mourir bêtement et compte bien survivre à ce sinistre épisode. Et si sa loyauté envers le Nilfgaard devait l'amener à trahir son camp ou à servir deux empereurs plutôt qu'un, il n'hésiterait pas un seul instant.

Liens
 
Stefan Calveit ~ sa Majesté impériale ▬ L'empereur du Nilfgaard ? Long soit son règne ! S'il est une chose que Darek a appris lors de sa formation, c'est qu'il n'existe d'ordre plus sacré que ceux émanant de sa Majesté impériale. L'assassin royal se moque bien des rumeurs quant à la prétendue folie de l'empereur. Il ne l'a jamais rencontré, certes, mais ses ordres écrits sont aussi clairs que de l'eau de roche et aussi légitimes que ne l'est sa divine incarnation.  

Anaïs la Sanglante ~ une rancune à assouvir  ▬ Le duc Var Attre a trahi le Nilfgaard. Il devait mourir. Darek savait qu'il serait facile d'accéder aux appartements du duc en se faisant passer pour un domestique. Il savait aussi que sa fille, Anaïs la Sanglante, était une terrible escrimeuse. Il n'avait négligé aucun détail. Si seulement il avait su que le sorceleur qu'il avait embauché ne ferait pas le poids face à la Sanglante, cet assassinat se serait passé sans accroc. Au lieu de ça, Darek fut surpris par Anaïs au dessus du corps fumant de son paternel et n'eut le temps de s'enfuir qu'après avoir essuyé un coup d'épée en plein visage. Cette balafre compromet grandement les missions d'infiltration de l'assassin et la Sanglante devra payer pour ça !

Ulrieke Wulfhertz ~ la sorcière d'Ymlac ▬ En 1486, Darek participa à la chasse et à l'execution du traître Celian, responsable de la mort de l'empereur Jan II Calveit. L'assassin impériale se souvient qu'une femme se tenait aux côtés de sa cible. Il aurait pu la tuer mais les ordres de l'empereur Stefan ne mentionnaient qu'un seul nom. C'est pourquoi Darek, en bon professionnel, décida d'épargner la dame sans même se douter que celle-ci était une sorcière recherchée. Si ses informateurs avaient mieux fait leur travail, ce jour-là, Ulrieke aurait été tuée pendant son sommeil. Peut-être qu'une autre occasion d'exterminer cette renégate se présentera à nouveau ?

 



Manfred la Masse ▬ libre


Identité
▬ Prénom : Manfred
▬ Nom : Bauer
▬ Surnom : La Masse
▬ Race : Humain
▬ Sexe : Masculin
▬ Origine : Gemmerie
▬ Âge : 44 ans
▬ Occupation : Chef des Pacificateurs de Gemmerie
▬ Physique : Un homme de taille moyenne à la robuste carrure et à la peau basanée.
▬ Caractère : Avare, bourru, charismatique, flambeur, lunatique, meneur, moqueur, pince-sans-rire, querelleur.
▬ Archétype : Combattant
▬ Alignement : chaotique neutre
▬ Tolérance : Haine des mauvais clients.
▬ Croyance : aucune
▬ Crédit : Suzanne Helmigh
Objectifs
▬ A long terme: retrouver les siens.
▬ A court terme : trouver un juteux contrat pour les Pacificateurs.
Histoire

S’il n’est pas amnésique, Manfred a préféré oublier la majorité de ce qu’il était avant de rejoindre les Pacificateurs de Gemmerie, ce pour sa propre survie. S’il le désirait, il pourrait se souvenir qu’il est né dans un petit hameau de Geso quelque part en périphérie de Glyswen, de ses parents, de petits fermiers aimants et ses deux frères, chamailleurs et espiègles. Il se souviendrait aussi de son départ pour l’académie militaire d’Amarillo, de la froideur urbaine et des rencontres qui l’ont mené sur un sentier qu’il regrette aujourd’hui : l’alcool, les femmes et, pire d’entre tous, le fisstech qui l’a forcé à balayer son passé d’un revers de la main. Le jour où la pègre locale est venue chez lui pour le forcer à rembourser ses dettes, un stylet ensanglanté et sa fuite. La disparition.
Au hasard des chemins, il a vagabondé un temps, masquant son identité sous divers sobriquets qu’il oubliait aussitôt qu’il quittait les lieux. Il fit cela jusqu’à faire la rencontre des Pacificateurs de Gemmerie avec lesquels il parvint à s’engager, faisant montre des solides bases qu’il avait réussi à acquérir à l’académie d’Amarillo.
Son fort caractère et son don naturel de meneur l’ont rapidement fait apprécié par les hauts gradés de la compagnie et c’est au cours des nombreux tournois de pugilat qu’organisaient les Pacificateurs que Manfred perdit le restant de son identité pour se faire alors connaître comme « la Masse ».
Au jeu des chaises musicales, la Masse gravit lentement mais sûrement les échelons de la compagnie jusqu’à arriver, récemment, au poste de chef des Pacificateurs de Gemmerie, désormais à la tête de la plus célèbre et puissante compagnie de mercenaires que porte le Continent.
Cependant, ni le prestige de sa condition, ni le respect de ses hommes, ni les femmes et les beuveries ont pu empêcher le souvenir intarissable de sa famille et la Masse de resurgir. Aussi imperturbable semble-t’il être aux yeux extérieurs, Manfred se trouve éprise d’une profonde mélancolie et du besoin de retrouver les siens.

Liens
 
Wander Akerspaark ~ une dette de sang  ▬ L'un des premiers contrats de Manfred au sein des Pacificateurs de Gemmerie visait une vieille famille noble : les Akerspaark. La masse garde un souvenir marquant de cette journée où, lui et ses hommes, participèrent à l'arrestation et à l'assassinat des membres de cette maisonnée aux côtés des escadrons noirs mandatés par le magrave. Malheureusement, l'un d'entre eux parvint à s'échapper ce jour-là, au nez et à la barbe de Manfred. Le mercenaire ne se serait jamais douté que le fugitif parviendrait à survivre assez longtemps pour fonder une redoutable hanse de criminels qui mettent aujourd'hui à mal l'ordre et le commerce dans la province de Maecht. 

Thaïs ~ la proie de l'empereur  ▬ Les Pacificateurs de Gemmerie disposent d'un réseau d'informateurs suffisamment ample pour être à l'affût des meilleures opportunités. Ces informateurs sont d'une telle efficacité qu'ils arrivent parfois - la réputation des Pacificateurs aidant - à braver des secrets d'état.
Récemment, Manfred a été informé par un individu mystérieux des desseins de l'empereur Stefan le fol qui rechercherait désespérément une jeune fille : l'enfant d'Ymlac.  Sans savoir vraiment à quelle sombre histoire cette enfant est liée, le chef des Pacificateurs de Gemmerie sait que l'empereur du Sud serait prêt à couvrir d'or celui ou celle qui lui rapportera cet enfant. Et c'est bien assez.

 
Commentaire


  • Ce personnage est dépendant au fisstech, une drogue très populaire aussi bien auprès des artistes et de la bourgeoisie que du petit peuple. Il doit en consommer régulièrement pour ne pas sombrer dans une crise dues au manque. Se désintoxiquer nécessite l’aide d’un expert, mais ne peut cependant garantir que le personnage ne rechute un jour dans son addiction.

 



Ulrieke Wulfhertz, la sorcière d'Ymlac ▬ libre


Identité
▬ Prénom : Ulrieke
▬ Nom : Wulfhertz
▬ Surnom : La Sorcière d’Ymlac
▬ Race : Humain
▬ Sexe : Féminin
▬ Origine : Nilfgaard
▬ Âge : 93 ans
▬ Occupation :  Sorcière hors-la-loi
▬ Physique : Une femme au teint hâlé, aux cheveux noirs et crépus et tatouée du bas de la mâchoire jusqu’à ses reins.
▬ Caractère : Caractérielle, combative, courageuse, déterminée, paranoïaque, protectrice, prudente, impulsive, superstitieuse.
▬ Archétype : Érudit
▬ Alignement : chaotique neutre
▬ Tolérance : Haine des Nordiens.
▬ Croyance : Solariste
▬ Crédit : ArtByNath
Objectifs
▬ A long terme: Lever la malédiction des empereurs maudits
▬ A court terme : Retrouver sa fille
Histoire

La conception d’Ulrieke pourrait s’apparenter à un conte de fées. Sa mère, une esclave zerrikannienne a trouvé protection auprès d’un riche bourgeois de la Cité aux tours d’or. La beauté exotique de cette dernière était telle que son maître ne tarda pas à en faire sa maîtresse et, finalement à l’affranchir pour l’épouser. Si cette décision fut largement contestée autour des amoureux, elle fut corroborée aux yeux de leur entourage par l’arrivée au monde de leur enfant qui vit le jour sous de sombres auspices.
Dotée de prédispositions magiques la jeune Ulrieke pris rapidement la route de l’académie de Gweision Haul pour y être enfermée,  placée sous surveillance - ainsi que le sont tous les mages du Sud - et formée à sa nouvelle condition. Tout son être autant que sa psychée y furent modelés pour convenir au modèle impérial de subordination et de compétence, en cela elle se révéla rapidement être une magicienne bien plus douée que la moyenne de ses camarades.
Profondément marquée par la philosophie Solariste, Ulrieke achève sa formation et s’engage rapidement auprès de ses maîtres, convaincus que la malédiction des empereurs maudits pouvait être levée, partant à la recherche d’une solution à la déliquescence de l’empire du Nilfgaard. Après de longues investigations, elle se convainc de l’existence d’une lignée capable de restaurer la grandeur impériale et kidnappe un enfant, Celian aep Wilhelma, qu’elle confie un temps à de petits nobles ruraux avant de partir définitivement avec l’enfant en 1456.
Des années durant, elle entraîne le jeune homme et le prépare à faire face à son destin alors que se noue rapidement entre les deux être une relation amoureuse parfois ambiguë. Proche des Haaki malgré sa condition, elle fait former Celian par les cavaliers de la Horde Solaire jusqu’à ce que ce dernier se distingue auprès de ces derniers comme un cavalier et un combattant émérite. Son amant et poulain impérial prêt à prendre le pouvoir, gagnant peu à peu en influence jusqu’à faire ombrage à l’empereur lui-même, Ulrieke et son amant se trouvent invités en 1471 par Jan II Calveit à un jubilé durant lequel le jeune prétendant tuera malencontreusement l’empereur au cours d’une joute. Prenant alors la fuite, ils disparaissent pendant plus d’une dizaine d’années, mettant au monde leur fille Thaïs en cavale, jusqu’à ce que les services secrets ne les retrouvent et ne tuent Celian durant l’hiver 1483.
Anéantie par la disparition de celui qui aurait du être la clé de la malédiction des empereurs maudits, Ulrieke poursuit sa vie en cavale, élevant son enfant sur les chemins, désormais abandonnée par ses protecteurs de Gweision Haul. Traquée sans relâche, la magicienne est rattrapée en 1499, tant qu’elle se cache dans la cité d’Ymlac. Encerclée, prise au piège, c’est avec l'énergie du désespoir que Sorcière se défend, disparaissant dans un tornade de flammes et de poussière qui fit disparaître tout un pan de la cité, la mère et la fille avec.
Lorsqu’Ulrieke se réveille, elle se trouve seule sur une couche, ses nombreuses plaies ont été pansées et le souvenir de l’apocalypse se lit encore sur son visage meurtri malgré le soins administrés. Après plusieurs semaines de convalescence chez cet inconnu, au demeurant charmant, elle reprend la route, décidée à retrouver sa fille, dernier espoir de voir un jour briller le soleil impérial au dessus du Nilfgaard.
Une décennie plus tard, Ulrieke n'est toujours pas parvenue à remettre la main sur sa fille. Suivant les pistes laissées par cette dernière, la sorcière a perdu plus d'une occasion de la retrouver. Elle s'est néanmoins chargé de plusieurs poursuivants mandés par l'empereur Stefan, celui-ci semblant s'interesser de plus en plus à sa progéniture. Pour Ulrieke, il est hors de question que sa fille devienne le jouet d'un pareil monarque.


Liens
 
Thaïs ~ le fruit de mes entrailles ▬ Thaïs est une fille exceptionnelle. Et sa conception fût aussi miraculeuse qu'inattendue. Depuis sa naissance, jamais Ulrieke ne l'a perdu de vue, usant de tous les moyens qu'elles jugeaient adéquats pour la protéger, peut-être même jusqu'à embrasser la plus désoeuvrante des paranoïas. Cette paranoïa était néanmoins atténuée par une certaine quiétude du temps où la mère était aux côtés de son enfant. Maintenant qu'elle a disparu, Ulrieke serait prête à brûler tout le Nilfgaard pour la retrouver.

Stefan Calveit ~ l'empereur fou  ▬ Le fils de Jan II, Stefan, n'a jamais pardonné aux meurtriers de son paternel l'accident tragique qui lui coûta la vie. Derrière ses instants de mécène, l'empereur fou ne connaît ni pitié ni pardon pour ceux qui l'ont offensé, d'une manière ou d'une autre. Ses assassins sont parvenus à exterminer Celian ; ils auraient presque pu tuer sa femme et leur fille si Ulrieke n'avait pas utilisé sa magie pour les repousser. Maintenant qu'ils ont tous les deux perdu un être cher, Ulrieke et Stefan ont bien plus de choses en commun parmi lesquelles se retrouvent la folie et le mépris.

 



Thaïs Wulfhertz, l'enfant d'Ymlac ▬ libre


Identité
▬ Prénom : Thaïs
▬ Nom : Wulfhertz
▬ Surnom : L'enfant d'Ymlac, Fiona, une dizaine d'autres prénoms éphémères...
▬ Race : Humain
▬ Sexe : Féminin
▬ Origine : Ymlac
▬ Âge : 28 ans
▬ Occupation : Vagabonde
▬ Physique : Une jeune femme métissée à l’allure guerrière et élancée.
▬ Caractère : Anxieuse, aventureuse, étourdie, généreuse, indépendante, pugnace, téméraire, révoltée volubile.
▬ Archétype : Insignifiant
▬ Alignement : neutre bon
▬ Tolérance : Haine des magiciens
▬ Croyance : Solariste
▬ Crédit : Fleret
Objectifs
▬ A long terme: découvrir ce que les Anciens attendent d’elle.
▬ A court terme : Retrouver la mémoire de son père.
Histoire

Entre sa naissance chaotique, la mort de son père dont elle n’a que peu de souvenir, et son existence en exil, Thaïs dispose de trop peu de repères pour vivre une existence sereine. Recueillie un temps par un clan haaki, la jeune fille a été élevée selon la coutume des cavaliers de Korath avant que les chamans ne lui révèlent l’importance de sa destinée. Si Thaïs n’a jamais oublié les principes solaristes que sa mère lui a enseignés et si les paroles des augures ont parfois eu raison, elle n’accorde néanmoins que peu d’importance aux dires de ses ainés, préférant vivre de sa propre expérience et apprendre de ses propres erreurs. Cependant, elle se prête parfois à d’étrange rêveries qui la bordent et la questionnent constamment.
Bercée par les histoires mentionnant son père comme le seul étranger à avoir brillé lors des jeux organisés par les Haaki, Thaïs décide rapidement de partir à la recherche de cet homme, qu’il soit mort ou vivant, capable de répondre aux myriades de questions qu’ont instillées en elle les oracles haaki. Or, sa mère, Ulrieke, habitée par des craintes qu’elle n’a jamais pris le temps d’expliquer à sa fille, s’est toujours opposée à ce qu’elle vole des propres ailes. Surveillant sa progéniture comme une poule avare surveille son oeuf, Ulrieke apparaissait de plus en plus comme un obstacle aux ambitions aventureuses de Thaïs.
En 1499, une violente dispute éclate entre Ulrieke et Thaïs. Dispute qui aura vite fait d’attirer l’attention sur elles d’individus aux intentions aussi mystérieuses que néfastes. Une bataille eut lieu durant laquelle, Ulrieke, folle de rage, fit exploser une partie du village d’Ymlac dans lequel elles s’étaient réfugiées. Terrorisée par le potentiel destructeur de sa mère, Thaïs profita du chaos pour s’enfuir, les larmes aux yeux et la peur au ventre, fuyant le plus loin possible pour échapper à Ulrieke et pour gagner la liberté dont elle avait toujours rêvée.
Depuis ce jour, l’enfant d’Ymlac se fait vagabonde, se persuadant petit à petit qu’elle est effectivement promise à un destin supérieur et que cette épreuve ne concerne qu’elle. Voyageant d’une province à l’autre, remplissant quelques menus-boulots pour survivre, changeant de nom comme de bourgade, Thaïs vécut une dizaine d’années en solitaire. Elle n’était cependant jamais à l’abris des obscurs poursuivants qui s’en étaient pris à elle lors de ce jour si regretté d’Ymlac où Thaïs abbandonna sa mère. Elle s’efforce néanmoins de ne pas trop y penser pour ne pas sombrer vers un regret angoissant entremêlé de la crainte d’être un jour retrouvée par celle qui bridait jadis sa liberté.
Récemment, Thaïs est arrivée à Maecht où elle a fait la rencontre de Wander Akerspaark et de sa hanse. Après avoir tapé dans l’oeil du noble déshérité, Wander a proposé à Thaïs de rejoindre sa troupe, lui offrant sa protection en attendant qu’elle se décide. Une offre alléchante pour l’enfant d’Ymlac si seulement ce n’était pas la promesse d’une nouvelle prison.

Liens
 
Ulrieke ~ le souvenir d'une mère  ▬ S’il est vrai qu’il existe toujours un certain lien affectif entre Thaïs et sa mère, il semble que cela ne soit plus du qu’au lien du sang qu’elles partagent. Castratrice, porteuse d’un amour débordant dont l’enfant n’a eu que trop de mal à se défaire, les deux femmes n’ont eu de cesse de se confronter, la soif d’aventure de Thaïs étant visiblement incompatible avec la surprotection de sa génitrice.
C’est après l’une de ces violentes disputes qu’Ulrieke fit usage d’une magie destructrice dont le souvenir seul hante encore aujourd’hui les nuits de la jeune femme dans une marée de flammes, de hurlement et de cadavres. Se pourrait-il qu’elle soit même pire que les agents qui sont à sa recherche depuis ?

Wander Akerspaark ~ un noble brigand ▬ Il est étonnant de voir un homme aussi bien éduqué à la tête d'une bande de brigands de grand chemin. En le rencontrant, Thaïs - qui s'est présentée à lui sous le nom de "Fiona" - est restée impressionnée par les manières de Wander Akerspaark. En l'observant et en l'écoutant, ce dernier a tout de suite compris que Thaïs n'était pas une fille ordinaire. Devinant que celle-ci semblait fuir quelqu'un ou quelque chose, il lui proposa de rejoindre sa hanse et de devenir l'une de ses protégées. Une offre à laquelle Thaïs se doit de réfléchir.

 
Revenir en hautAller en bas
Gaunter de Meuré
Gaunter de Meuré
Maître Miroir
Gaunter de Meuré
Maître du Jeu
Gaunter de Meuré
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ouvrir/Fermer la ChatBox