Summon the Elector Counts ! [Terminée]

 :: Registres royaux :: Recensement :: Fiches validées
Mar 28 Juil - 11:25
By the Eternal Fire, I will rule
Identité
vestib11.jpg
▬ Prénom : Vestibor
▬ Nom : Sambukid
▬ Surnom : Aucun
▬ Race : Humain
▬ Origine : Trétogor, Rédanie
▬ Faction : Saint-Empire rédanien
▬ Âge : 28 ans
▬ Occupation : Héritier du SER, seigneur de La Valette
▬ Tolérance : Haine des mages et des non-humains
▬ Croyance : Feu Eternel
Objectifs
▬ A long terme: Devenir empereur du Saint-Empire rédanien.
▬ A court terme : Briser la malédiction de La Valette.
Physique
On pourrait presque penser que Vestibor est l'exact opposé de son rival et cousin. Là où l'empereur est vieux, affaibli par l'âge, disgracieux, mal rasé et aigri, le jeune homme est svelte, plein d'entrain, alerte et prêt à tout. La comparaison physique pourrait continuer encore longtemps . Le  jeune homme est rasé de près, ne laissant que très rarement une barbe pousser, là où son cousin ne se soucie plus de ça ; de même, il s'est toujours assuré d'avoir l'air suffisamment prestant pour qu'on ne se trompe pas sur son rang. Personne ne respecte quelqu'un de négligé et d'idiot, à l'apparence douteuse et singulière. Personne n'aime quelqu'un qui n'a pas de charisme.
Et du charisme, le Sambukid en a. Il n'est pas forcément beau, mais il possède un charme certain, avec des cheveux bruns courts, des yeux sombres, un regard serein et une constante façade de circonstances. Rares sont les fois où ces traits s'éclaircissent pour un sourire ou pour un rire, et encore plus rares sont les fois où ils se relâchent pour montrer le soulagement ou l'ennui. Né pour être empereur, futur dirigeant du plus puissant Etat du Nord, Vestibor ne manque pas, depuis longtemps, d'avoir l'allure du futur souverain qu'il est. Cela n'est, évidemment, pas sans conséquence, car nombreux sont ceux qui pourraient y prendre ombrage...
Caractère
L'ambition dévore l'âme des hommes. C'est le cas pour beaucoup, et peut-être est-ce aussi le cas pour Vestibor Sambukid. Car de l'ambition, il n'en manque pas : destiné à devenir empereur, régnant sur les terres maudites de la Valette, héritier d'un Etat puissant et stable, il n'est pas en reste. Son attitude et ses actes sont tournés, depuis des années, dans cette optique : devenir le souverain de Rédanie, et se montrer à la hauteur... contrairement à son rival. Mais il n'en oublie pas pour autant ses qualités : pieux, prudent, juste et rusé, il garde toujours un œil sur les opportunités et sur ce qui pourrait se passer. Comme dans une partie d'échecs, il s'assure d'avoir toujours des coups d'avance sur ses adversaires.
Bien qu'apprécié de l'aristocratie rédanienne, dans sa majorité, il n'en oublie pas pour autant que si lui peut poignarder n'importe qui dans le dos, d'autres peuvent le faire également. Il se doit donc d'être non seulement prudent, mais également rusé, sournois, et de savoir les bonnes choses à savoir sur n'importe qui. Personne ne doit lui être totalement inconnu, car n'importe qui peut être un ennemi. Sa constante rivalité avec son vieux cousin le pousse parfois à vouloir se saisir immédiatement du trône, en escomptant sur le soutien d'une aristocratie déçue de l'empereur... mais heureusement, sa prudence et sa piété lui rappellent qu'il vaut mieux attendre. L'heure n'est pas venue, mais elle viendra.
Histoire
L'Histoire retiendra ce nom, Vestibor Sambukid, empereur du Saint-Empire rédanien, comme étant celui du plus grand souverain à avoir régner sur ces terres. Telle est l'ambition, aujourd'hui, de l'homme qui est pour le moment cloisonné dans son fief de la Valette, à attendre son heure, à tenter de déjouer une malédiction si ancienne et si puissante qu'y parvenir lui assurera sans nul doute un prestige et un soutien indéfectible au sein de l'aristocratie. Nombreux sont les puissants et les riches qui le pensent déjà meilleur, infiniment, que l'actuel et vieillissant empereur : il ne manque plus qu'une preuve de cette capacité. Il le fera, et alors, ce jour, il pourra s'emparer du trône et mener le pays vers une gloire toujours plus grande.

Né à Tretogor, en plein cœur du pays, Vestibor n'a jamais douté, depuis son enfance, qu'il était promis à un grand destin. Ni son frère Milan, ni sa sœur Hedwige, ne pourraient avoir une telle destinée, et il fut élevé comme le futur seigneur qu'il est supposé être. Très tôt, son éducation se fit martiale, religieuse et politique, comme il convient à n'importe quel aristocrate de haut rang. Il n'était pas plus curieux qu'un autre, mais il savait s'intéresser à tout et ne cessait de s'interroger sur les codes et coutumes à respecter, afin de s'assurer de ne pas commettre une faute. Ou peut-être était-ce ses précepteurs qui, eux, avaient voulu qu'il soit éduqué ainsi, pour son bien. Qu'importe. Vestibor adopta pleinement le Feu Eternel, et grâce à lui, il pouvait donner un sens à son ambition.

Ce même Feu Eternel ne le protégea pas de certaines mésaventures, bien sur. Il fut malade, brièvement mais sévèrement, durant son enfance, avant de guérir et d'en sortir plus fort qu'avant. Il ne le protégea pas non plus des disputes et des problèmes avec son cadet, lequel finit d'ailleurs par un jour s'enfuir après avoir poignardé son propre précepteur. Il ne l'aida pas à apprécier les manœuvres parfois douteuses et étranges de l'aristocratie. Mais ce qui est certain, c'est qu'il l'aida à se sentir juste, droit, puissant et destiné à de grandes choses en toutes circonstances. Son ambition, pourrait-on dire, elle est apparue dès l'adolescence, alors qu'il rêvait d'être un grand et puissant seigneur. C'est sûrement vrai.

Intelligent, cultivé, Vestibor ne devint pas un guerrier de légende en grandissant. Il n'en voyait pas l'utilité, sachant que pour régner, il ne suffisait pas d'être le plus habile à l'épée, ou le plus intelligent : il fallait du charisme. Un souverain habile mais incapable d'être un commandant respecté ne valait rien. Un empereur intelligent mais méprisé n'obtenait nul soutien. En revanche, un homme capable d'inspirer le respecter de l'autorité par sa simple stature était certain de pouvoir réaliser ses ambitions, et de pouvoir mener ses objectifs à leur terme. Très tôt, il prit donc l'habitude de s'assurer qu'on le reconnaissait comme un grand, un puissant, et il se comportait ainsi ; il y mêlait ses forces et ses faiblesses, ne cherchant pas à les dissimuler plus que nécessaire. Oui, il était intelligent, charismatique, et on lui donnait déjà un caractère juste mais sévère. Non, il n'était pas une fine lame, mais il savait commander assez bien pour mener des guerres aux côtés d'hommes d'expérience. Du reste, il n'y avait pas grand chose à en redire. Il avait été bien éduqué.

Toutefois, il y a peu, cet homme est peut-être devenu encore plus ambitieux. Ou peut-être qu'elle était, comme on l'a dit, déjà présente, dormante, attendant de surgir. Mais le jeu de la Vie et de la Mort a récemment placé sa personne en héritier du Saint-Empire, et son cousin, l'empereur actuel, est un vieil homme peu ragoûtant qui ne peut plus avoir d'héritier légitime. L'aubaine, évidemment, pour un noble comme lui ! Le pouvoir suprême à portée de mains, dans l'attente... qu'attends-t-il pour s'en emparer ? Holsein y a pensé, évidemment. Il a nommé Vestibor seigneur de La Valette, ce fief maudit et célèbre, en bordure de Témérie. L'objectif était, évidemment, d'éloigner le prétendant et de le coltiner dans un endroit maudit et saugrenu, où tant d'hommes et de femmes d'ambition avaient péri ou étaient devenus fous.

Il aurait été idiot de s'offusquer et de protester, et le Sambukid en avait bien conscience alors qu'il se rendait pour la première fois là-bas. Il reconnaissait aussi l'opportunité incroyable qui se présentait à lui : son ambition, dictée par sa foi dans le Feu Eternel, lui permettrait de venir à bout de cette malédiction. Quand ce serait fait, alors plus rien ne pourrait l'arrêter ! Personne ne pensait qu'un jour, quelqu'un parviendrait à libérer le château de la malédiction. Quel prestige il en tirerait, s'il y parvenait.
A l'heure actuelle, celle-ci est toujours présente, et pose parfois problème... mais heureusement sans plus pour le moment. Nul doute qu'avec le temps, cela deviendra de plus en plus dangereux, et que ce problème devra être rapidement résolu. L'héritier du trône impérial n'en oublie pas pour autant les regards de l'aristocratie et de son cousin, tournés vers lui, ainsi que ses plans et ses projets. Il va devoir se montrer prudent et intelligent, comme à son habitude, pour parvenir à trouver le soutien et les capacités de monter sur le trône. Des alliés potentiels peuvent être trouvés. Sa sœur, Hedwige, avec qui il a de brefs mais sincères contacts, pourrait peut-être lui être utile aussi, même s'il aimerait déjà pouvoir veiller sur elle.

Et il doit évidemment se méfier de son cousin et des agissements de ce dernier. Car il ne doute pas que le vieil homme serait capable, à l'instant même où la malédiction serait rompue, d'envoyer quelqu'un le couper net dans son ambition et l’assassiner. Vivre dans la paranoïa est dangereux, mais parfois, un excès de prudence peut vous sauver la vie.

Qu'importe.

Il sera l'empereur de Rédanie, et mènera le pays vers un nouvel essor. Par le Feu Eternel !
Commentaire
▬ Crédit : @Toru-meow
▬ Commentaires : Aucun commentaire
▬ Désirez-vous un parrain ? Non
▬ Comment avez-vous connu le forum ? Via Kyren
Généré avec le formulaire
Revenir en hautAller en bas
Vestibor Sambukid
Vestibor Sambukid
Vestibor Sambukid
Noble
Vestibor Sambukid
Mer 5 Aoû - 15:48
Je te souhaite officiellement (cette fois) la bienvenue sur le forum, Vestibor Sambukid, seigneur de la Valette et héritier au trône du Saint-empire rédanien.

Tout d'abord, pardonne mon retardn je n'ai pas eu le temps jusqu'à aujourd'hui de m'occuper de toi mais je gage que je saurais me faire pardonner ici-même.

Dans la globalité tu as rendu un bien bel hommage au personnage prédéfini que nous avons proposé (même s'il aurait été intéressant que tu inventes quelques exemples pour étoffer certains passages de ton histoire). La caractère est fidèlement retranscrit, ton écriture est juste et, hormis quelques coquilles ou tournures de phrase un peu maladroite, aucune faute gênante ne s'est glissée dans ta fiche.

Une petite chose, la personne que Milan a poignardé était son précepteur et non Vestibor. Quelque chose n'était pas clair ici mais je me permets de le corriger, cette mention était une erreur.
Aussi, je te laisserai noter le crédit de ton illustration (qui est à rendre à Toru-meow). Je laisse ta fiche ouverte pour que tu puisses changer cela et, si l'aventure t'en dit, de te faire une petite relecture.

Le roi qui règne est toujours le plus grand.

Tu es validé(e) !
 
   De la part de tout le staff, je te souhaite la bienvenue, toutes mes félicitations !
Te voici donc, Noble nordien, prêt à parcourir les terres de La Prophétie d'Ithlinne.
Dans un premier temps, je te conseille d'aller recenser ton avatar dans le bottin des avatars
Cela fait, tu pourras compléter ton profil et te créer ton Carnet de bord (si tu as des questions à ce sujet, n'hésite pas à nous contacter).
Une fois toutes ces formalités en règle, il ne te restera plus qu'à poster une Recherche d'aventure ou de répondre à l'une de celles déjà préexistantes afin de commencer ton aventure roleplay !
Revenir en hautAller en bas
Borch Trois-Choucas
Borch Trois-Choucas
Conteur itinérant
Borch Trois-Choucas
https://www.thewitcher-rp.com
Maître du Jeu
Borch Trois-Choucas
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ouvrir/Fermer la ChatBox